AKKOau bord de la méditérranée...

La ville changea plusieurs fois de nom, au gré des civilisations qui s'y sont succédé :

Akko pour la ville cananéenne, (retrouvé de nos jours), Ptolémaïs à la période hellénistique, Saint-Jean-d'Acre avec les croisades, Akka pour les Arabes.

Saint-Jean-d'Acre: La ville croisée...

Enlevée aux Sarrazins en 1104 par le frère de Godefroi de Bouillon, reprise par Saladin en 1187. En 1191 Richard Coeur de Lion enlève la ville fortifiée après un siège de deux ans. Elle devient dès lors le centre de la puissance chrétienne d'Orient, la capitale du royaume et le siège du Patriarcat de Jérusalem.

Elle fut le dernier îlot de résistance devant les attaques musulmanes de 1291. Malgré la résistance héroîque des Templiers et des chevaliers de l'Hospital, bien inférieurs en nombre, la ville tombe. Les survivants sont massacrés, les monuments pillés, un incendie allumé aux quatre coins de la ville par les vainqueurs, ravage la citée...

Aujourd'hui la ville est musulmane et les magnifiques vestiges de monuments croisés sont à l'abandon...

la crypte des chevaliers, la voûte a 12 m. de haut. la chrétientée subsiste grace à qq séminaristes italiens...

La crypte des chevaliers de l'Hospital, le "Grand Maneir", seul site ayant échappé à la destruction systématique de la ville. Elle servait de réfectoire et de salle de réception...

de nos jours... beauté passée d'une ruelle descendant vers la mer...

les constructions des Templiers pillées... choc des civilisations: pierres de tailles et...  immondices.

>>>Retour à la carte.