Sur une modeste colline, à 7 Km de la ville actuelle d'Arad, dans l'environnement semi-désertique du nord du Néguev, se détachent des ruines impressionnantes, visibles de loin, à tel point que la tradition bédouine leur a donné le nom Tell Arad, en arabe "la colline-fortin".

Les remparts appartiennent à une ancienne forteresse israélite qui couronne la colline et domine l'antique citée cananéenne.

Deux villes fort différentes se partagent en effet le site. En bas, c'est la cité cananéenne datant de près de 5000 ans; sur la hauteur, une sorte de bastide de l'époque royale, plusieurs fois réoccupée dans la suite des âges...