Sur les rives de la mer Morte, brûlées par le soleil une grande partie de l'année, après l'étendue aride du désert de Juda, l'oasis d'Ein Geddi apparaît comme un paradis naturel de fraîcheur grâce à ses sources permanentes. Elle est sans cesse frémissante de vie avec sa faune abondante: oiseaux multicolores, damans, gazelles et bouquetins, mais aussi renards, loups, hyènes et même le léopard tacheté... C'est ici que David se retint de tuer Saül qui était à sa merci. (1 S 24,1-8)

La source domine la Mer Morte de 200 mètres.