carte de la municipalité de Jerusalem

Après la seconde révolte juive (132-135), les juifs avaient été interdits de séjour à Jérusalem sur l'ordre d'Hadrien. Mais, dès le III° siècle, ils commencèrent à se réinstaller dans la ville sainte, puis avec l'arrivée de l'islam, ils se regroupèrent au sud du Temple, d'où les musulmans les chassèrent bientôt pour occuper eux-mêmes les lieux. Ce n'est qu'au terme des croisades que des juifs, venus d'Espagne et d'Europe centrale, s'établirent dans ce quartier où ils demeurèrent jusqu'en 1948. Lors du premier conflit israélo-arabe, le quartier connut destructions et pillages, et il fallut attendre 1967 pour entreprendre les travaux de restauration, qui, tout en lui donnant le cachet que l'on admire aujourd'hui, ont mis au jour de très nombreux vestiges du passé, retraçant l'histoire de la ville.

les lieux attirent beaucoup d'illuminés... harmonie architecturale des reconstructions...

à l'appoche du Sabbat, les rues se vident Charme des ruelles orientales constance du style architectural

un école rabbinique le palmier, platane oriental minaret du quartier musulman voisin

Restaurées sous un seul édifice, les trois synagogues séfarades du XVI°siècles abritent quelques trésors, sauvés des destructions:

Arche d'alliance du XVI° siècle autre Arche, sauvée de la destruction... les synagogues ont été détruites en 1948

face à face: le quartier juif et l'Esplanade des mosquées la queue pour accéder à l'esplanade des mosquées surplombant le mur des lamentations le mur occidental: mur de soutènement, seul vestige du second Temple

le mur un jour de sabbat... les photos sont interdites mais le site est sous web-cam... à gauche du mur, le lieu de prière se prolonge sous les maison (arche de Wilson)