En contrebas du plateau, Hérode avait fait construire un somptueux palais raffiné, sur trois niveaux, de trente mètres de dénivelé...

Grand bain chaud pour les ablutions

Survolez l'image avec le pointeur pour découvrir le confort du palais: Le Grand bain chaud, avec ses 200 piliers d'argile supportant le sol carrelé entre lesquels circulait l'air chaud, il succédait au frigidarium (bain froid) et tepidarium (bain tiède)

On aperçoit la rampe de l'assaut romain de 73,(construite par les prisonniers hébreux des romains), qui a nécessité le déplacement de milliers de tonnes de terre et de rochers.

A droite, vers le bas, un des camps romains assiégeant la forteresse avec 8000 légionnaires.

Massada et son histoire tiennent de la légende. Une forteresse vertigineuse occupe les 8 hectares d'un petit plateau rocheux aux pentes abruptes qui domine la mer Morte. Hérode le Grand, le roi bâtisseur, repère ce nid d'aigle et y construit un ensemble architectural raffiné et somptueux qu'il entoure de solides fortifications...A la mort d'Hérode, Massada est abandonné, puis occupé par une garnison romaine, elle même chassée en 66 par quelques centaines de Juifs.Les Zélotes ayant fomenté l'insurrection de 70 s'y réfugient. Massada devient le dernier bastion de la résistance juive contre les Romains, après la chute de l'Herodium et de Machéronte.

Massada entre tragiquement dans l'histoire par le suicide collectif des 960 zélotes de la forteresse assiégés par l'armée romaine, en mai 73. L'histoire, démentie par certains historiens, veut qu'ils se soient volontairement et mutuellement, donné la mort, par tirage au sort, jusqu'au dernier, pour ne pas être vaincus.