Sépphoris ...

A 7 km à vol d'oiseau au nord de Nazareth s'élèvent les ruines de l'antique cité de Sépphoris qui dominent la plaine de Bet-Nétofa, parcourue jadis d'Ouest en Est par la route romaine.

Des mosaïques romaines de toute beauté témoignent du niveau culturel du lieu ainsi qu'un théatre pouvant accueillir 5000 spectateurs. La présence d'un théatre à Sépphoris souligne l'importance, dans cette ville, de la population païenne à la fin du 1° siècle et pendant toute la période byzantine puisque les Juifs étaient hostiles au théatre depuis l'introduction de l'hellénisme en Palestine...

mosaïque décrivant les fêtes, en Egypte et le niveau du Nil

construit par Hérode Antipas, fils d'Hérode le Grand vue sur la Galilée...

A 15 km de Sépphoris, en direction de Césarée Maritime, Beth-Shéarim est un haut lieu de la renaissance du judaïsme après les terribles épreuves des guerres menées contre Rome.Après l'echec de la seconde révolte juive (132-135), Juda Ha Nasi, installé avec le Sanhédrin donne au peuple juif les structures indispensables pour maintenir sa cohésion. A sa mort, il est enterré en ce lieu et bientôt de très nombreux juifs de tous rangs et tous pays souhaiterons être enterrés près du maître.Une immense nécropole se forme en contrebas de la ville et sur les pentes des collines d'alentour. On découvre les pratiques funéraires du judaïsme des premiers siècles de notre ère, permettant d'imaginer le tombeau du Christ (fermé par une pierre que l'on roule et non d'une porte)

"loculi", niches creusées dans la roche... tombeau "à porte"

>>> Retour à la carte.