cliquez ici pour visiter la ville antique

 

Au milieu du désert syrien, l'oasis de Palmyre (Tadmur en arabe) possède l'un des sites de ruines les plus extraordinaire de tout le moyen orient. Palmyre est à mi-chemin entre le "croissant fertile" de l'Euphrate (évoqué dans le chapitre "Synopsis") et la Méditerranée. Peuplée dès le V° millénaire av. J.-C., l'oasis a toujours été un point d'étape pour les caravanes entre la Mésopotamie et la Méditerrannée. L'Empire romain en fait un carrefour commercial, protégé par une garnison d'archers que l'empereur Titus fera intervenir devant les murs de Jérusalem en 70 ap. J.-C. C'est l'empereur Hadrien qui lui donne son nom en 129ap. J.-C.: Hadriana Palmyra la "ville des palmiers".Vers 200, Palmyre est une puissante métropole. En 260 le prince Odainat de Palmyre porte secours à Rome, dont l'empire orientale est menacé. Mais Odainat, qui s'est proclamé Roi des rois, est assassiné avec son fils aîné. Son épouse, la légendaire Zénobie, qui prédend descendre de Cléopâtre, lui succède et fomente une révolte en Egypte qu'elle occupe en 270. Zénobie se proclame 'Augusta' et son fils mineur 'Augustus', empereur romain. Mais Aurélien, l'empereur en place, débarque en Syrie, bat les Palmyréniens devant Antioche. Palmyre capitule et la reine Zénobie prend la fuite, sa fin restant énigmatique. En 273 les Palmyréniens se révoltent, Aurélien revient et fait dévaster et piller Palmyre. Plus tard, en 634, la ville sera conquise, sans combat, par les musulmans...

Relativement présevés des hordes touristiques, les vestiges de Palmyre sont impréssionants. La vaste ville antique est là, debout, sous nos yeux. Temples, théatre, agora, arc de triomphe, colonnades... deux jours suffisent à peine pour explorer ce musée naturel.

Cliquez ici pour visiter la ville antique

La perle du lieu c'est bien sur le temple de Bêl (seigneur) qui donne une image, grandeur nature, de ce que fut le second temple de Jérusalem au temps du Christ. Il se présente comme un vaste ensemble de 200 mètres de côté encadré de portiques achevés sous Hadrien.

Cliquez ici pour visiter le Temple

Au pied des hautes collines proches s'ouvre "la vallée des tombeaux". Elle offre, parfaitement conservés, deux types de sarcophages individuels: ceux disposés en étage dans des tours funéraires, ou ceux, souterrains, tel le magnifique tombeau "des trois frères".

Cliquez ici  pour visiter les tombeaux

L'oasis et la ville 'moderne' offrent le pittoresque habituel des petites villes moyennes-orientales.

Cliquez pour visiter l'Oasis et la ville actuelle

retour au choix Syrie