cliquez pour visiter

A 90 km au sud de Damas, dans la région du Hauran, Shabba est une des villes druzes de Syrie. Les druzes forment une secte ismaélite, mélange d' islam, de christianisme, de philosophies anciennes et de pratiques secrètes perses. Les Druzes n' ont pas de clergé. Ils n' ont que des "spirituels" (les initiés) et des "corporels" (les profanes). L' initiation très sélective, s' étend sur plus de quarante ans... Seuls les spirituels, qui portent un long manteau noir et une ceinture en cuir avec sur la tête le tarbouch blanc, ont accès aux écritures secrètes. Les profanes portent une simple ceinture en laine et le keffieh, (le foulard des bédouins). Le principal devoir des Druzes est la sincérité à leur communauté. Ils ne reconnaissent pas les cinq piliers de l' Islam, ne doivent pas prier cinq fois par jour et ne font pas le pèlerinage à la Mecque.

Shabba a vu naître l' empereur romain Philippe l' Arabe (244-249), converti en secret au christianisme. A l' occasion de son intronisation il transforme sa ville natale à sa gloire. Elle devient "Philippolis". Fils d' un chef cheikh du Hauran, Préfet de la garde, il triomphe des Sassanides et est nommé premier ministre. Il fait assassiner Gordien III (pratique courante à l' époque) et se fait proclamer empereur par ses soldats. Pendant ses cinq ans de règne, il est à la tête de ses armées sur tous les fronts. Il finit par être assassiné à son tour, avec son fils, par le général Decius... La petite ville actuelle est construite sur les ruines de l' antique citée, sans grand soucis archéologique. Quelques monuments, dont le théatre (réservé à une élite car trop petit pour un usage public), sont cependant bien conservés. Visite de Shabba.

Un petit musée a été aménagé dans les ruines d'une maison praticienne romaine. De remarquables mosaïques attendent le visiteur. Elles représentent, comme il était d'usage à l'époque romaine, des motifs tirés de la mythologie grecque:

cliquez pour voir les mosaïques

retour au choix Syrie